Les années 2000

2000 : président: René-Claude Gillioz. Raphaël Schwery et Georges Charvet font part de leur décision de se retirer du comité. Ils sont remplacés par Eric Pannatier et Nicolas Amhert. Le club enregistre une perte de 7'400 francs. René Crettenand retrouve son poste d'entraîneur de la première équipe.

Lire la suite

Les années 90

1990 : président: Barthélémy Gillioz. L'exercice déplore une lègère perte: 5'900 francs. La première équipe termine cinquième en troisième ligue.

Lire la suite

Les années 80

1980 : le président Gérard Anthamatten démissionne, avec effet immédiat, le 15 avril. Il motive sa décision par "un ras-le-bol et un découragement devant le peu d'empressement de la commune à donner suite aux demandes réitérées du FC concernant de nouvelles infrastructures sportives." Le comité menace également de démissionner en bloc. Seuls René-Claude Gillioz et Jean-Charles Tissières pourraient remettre leurs mandats à disposition selon les dispositions de la commune. Les relations entre le club et la commune sont très tendues concernant les installations et l'aménagement sportif du village. On reproche à la commission "aménagement sportif" de ne rien entreprendre. Une assemblée extraordinaire est convoquée le 2 mai. Le comité fait part de sa décision de démissionner en bloc. La commission "aménagement sportif" s'est déterminée pour l'emplacement du centre sportif, soit le terrain des Daillets et ses environs immédiats. L'assemblée générale se tient le 12 juin. la première équipe, qui a perdu plusieurs joueurs durant la saison, est reléguée en troisième ligue. Jean-Bernard Tissières remplacera Léo Aymon à la tête de cette formation. La "deux" est également reléguée en quatrième ligue. Roland Revaz est élu président du club.

Lire la suite

Les années 70

1976 : président: Gérard Anthamatten. La première équipe est reléguée en troisième ligue. Le poste d'entraîneur est repris par Jean-Bernard Tissières. Les deuxième et troisième équipes sont également reléguées, toutes deux en cinquième ligue. "La situation des terrains est intenable", entend-on lors de l'assemblée générale.

Lire la suite