Les années 80

1980 : le président Gérard Anthamatten démissionne, avec effet immédiat, le 15 avril. Il motive sa décision par "un ras-le-bol et un découragement devant le peu d'empressement de la commune à donner suite aux demandes réitérées du FC concernant de nouvelles infrastructures sportives." Le comité menace également de démissionner en bloc. Seuls René-Claude Gillioz et Jean-Charles Tissières pourraient remettre leurs mandats à disposition selon les dispositions de la commune. Les relations entre le club et la commune sont très tendues concernant les installations et l'aménagement sportif du village. On reproche à la commission "aménagement sportif" de ne rien entreprendre. Une assemblée extraordinaire est convoquée le 2 mai. Le comité fait part de sa décision de démissionner en bloc. La commission "aménagement sportif" s'est déterminée pour l'emplacement du centre sportif, soit le terrain des Daillets et ses environs immédiats. L'assemblée générale se tient le 12 juin. la première équipe, qui a perdu plusieurs joueurs durant la saison, est reléguée en troisième ligue. Jean-Bernard Tissières remplacera Léo Aymon à la tête de cette formation. La "deux" est également reléguée en quatrième ligue. Roland Revaz est élu président du club.

1981 : président: Roland Revaz. La "deux" est reléguée en cinquième ligue. Jean-Bernard Tissières quitte la première équipe. Il est remplacé, au poste d'entraîneur-joueur, par Bernard Moix. Le conseil communal est acquis à l'idée de créer un centre sportif pour répondre aux besoins du football et du tennis. Un montant de 300'000 francs est prévu au budget 81. L'engagement financier de la première étape s'élève à 1 million. La question reste ouverte quant au mode de financement. Le club participera financièrement à cet investissement.

1982 : président: Roland Revaz. Le club participera au financement du centre sportif à hauteur de 4 600 francs durant quinze ans.

1983 : président: Roland Revaz. La première équipe se maintient difficilement en troisième ligue. L'entraîneur Bernard Moix démissionne. Il sera remplacé par René-Claude Gillioz. Les vétérans sont champions de groupe. La demande de crédit LIM auprès de la Confédération pour la construction du centre sportif a reçu un accueil favorable. Mais Michel Schwery, conseiller communal et président de la commission "équipements sportifs" réclame encore un peu de patience avant de pouvoir en profiter.

1984 : président: Roland Revaz. Les comptes laissent apparaître un bénéfice de 42'000 francs avant les amortissements comptables. La première équipe est reléguée en quatrième ligue. Un comité d'organisation du nouveau centre sportif voit le jour.

1985 : président: Roland Revaz, lequel démissionne au terme de cet exercice. Il est remplacé par Barthélémy Gillioz. Le club enregistre un bénéfice de 70'000 francs, sans compter les bénéfices de l'inauguration du nouveau terrain. Cette inauguration s'est déroulée les 14, 15 et 16 juin 1985. Le bénéfice devrait s'élever à 40'000 francs. Les vétérans échouent de peu en finale de la coupe valaisanne. L'équipe des juniors A, faute de joueurs, est retirée.

1986 : président: Barthélémy Gillioz. René-Claude Gillioz quitte son poste d'entraîneur de la première équipe. Il est remplacé par Jacky Dubuis.

1987 : président: Barthélémy Gillioz.

1988 : président: Barthélémy Gillioz. Jacky Dubuis quitte la première équipe. Il est remplacé par Gérard Constantin, lequel devient entraîneur-joueur.

1989 : président: Barthélémy Gillioz. La première équipe retrouve la troisième ligue. Elle n'avait plus fêté de promotion depuis dix ans. Pour remplacer Gérard Constantin, le club fait appel à Bernard Goelz.