Historique

1931-1934

Le club est fondé en 1931 sous le nom de FC Étoile. Jules Métral en est le premier président. Les joueurs arborent des cuissettes noires et des maillots jaunes ornés d’une étoile noire.

En 1934-1935, le FC Étoile s’inscrit au championnat valaisan.

FC St-Léonard 36-37 au tournoi de Montana. De gauche à droite: Alphonse Gillioz, Eugène Marguelisch, Alfred Siggen, André Gillioz, Séverin Gillioz, Pierre Gillioz, Ernest Barmaz, Charles Studer, Georges Gillioz, Martial Morand, Léonard Bitz, André Marguelisch, Jean Bitz (président).

1946

En 1946, le nouveau terrain, déjà dans la zone des Daillets, est inauguré.

.Juniors et actifs du FC St-Léonard au début des années 50. Debout de gauche à droite: Marcel Bruttin, André Gillioz, Ernest Wanner, René Tissières, Gilbert Pannatier, Jean Chabbey, Arthur Marguelisch, André Marguelisch, Oscar Gillioz, Jean-Pierre Gillioz, Edmond Pannatier, Roger Siggen, Albert Zoutter, Eloi Pannatier. Devant: Georgy Rey, Jean Bruttin, Edmond Gillioz, Michel Haas, Gérard Venetz, Edmond Barmaz, Robert Pannatier, Maurice Tamini, Alphone Roth, René Roulin, Henri Clivaz, Gilbert Beney, André Tissières, Michel Bitz. 

Le FC St-Léonard est promu en deuxième ligue au terme de la saison 1972-73. Debout de gauche à droite: Hervé Gillioz, Paul Bitz, Jean-Paul Studer, Jean-Claude Mudry, Serge Favre (entraîneur), Claudy Pedretti, Marc-André Bétrisey, Maurice Bétrisey, Patrice Clivaz (président), Martial Tissières (coach). Devant: Laurent Studer, Jean-Bernard Tissières, Camille Gillioz, Jean-Richard Gillioz, Alphonse Pellet.

1976

En 1976, Gérard Anthamatten est président. La première équipe est reléguée en troisième ligue. Le poste d’entraîneur est repris par Jean-Bernard Tissières. Les deuxième et troisième équipes sont également reléguées, toutes deux en cinquième ligue. « La situation des terrains est intenable », entend-on lors de l’assemblée générale.

1977

Sous la présidence de Gérard Anthamatten, la deuxième équipe est championne de son groupe et promue en quatrième ligue.

1978

En 1978, la première équipe, toujours entraînée par Jean-Bernard Tissières, accède à la deuxième ligue.

1979

En 1979, Jean-Bernard Tissières quitte son poste et est remplacé par Léo Aymon, tandis que la deuxième équipe est promue en troisième ligue.

1980

Le 15 avril 1980, Gérard Anthamatten démissionne en raison du manque de soutien de la commune pour les infrastructures sportives. Il évoque « un ras-le-bol et un découragement devant le peu d’empressement de la commune à donner suite aux demandes réitérées du FC concernant de nouvelles infrastructures sportives. » Une assemblée extraordinaire est convoquée le 2 mai, où le comité annonce sa démission en bloc. Le 12 juin, Roland Revaz est élu président. La première équipe est reléguée en troisième ligue et Jean-Bernard Tissières reprend l’entraînement. La deuxième équipe est également reléguée en quatrième ligue.

1981-1982

En 1981, sous la présidence de Roland Revaz, la deuxième équipe est reléguée en cinquième ligue. Jean-Bernard Tissières quitte la première équipe et est remplacé par Bernard Moix. Le conseil communal est acquis à l’idée de créer un centre sportif pour répondre aux besoins du football et du tennis. Un montant de 300’000 francs est prévu au budget 81. En 1982, le club s’engage à financer le centre sportif à hauteur de 4 600 francs par an pendant quinze ans.

1983-1985

En 1983, la première équipe se maintient en troisième ligue sous l’entraînement de René-Claude Gillioz. L’entraîneur Bernard Moix démissionne. Il sera remplacé par René-Claude Gillioz. Les vétérans deviennent champions de groupe. En 1984, un comité est formé pour organiser le nouveau centre sportif. En 1985, Barthélémy Gillioz remplace Roland Revaz à la présidence, et un nouveau terrain est inauguré en juin. Les vétérans échouent de peu en finale de la coupe valaisanne et les juniors A sont retirés faute de joueurs.

1986-1991

Dès 1986, Jacky Dubuis remplace René-Claude Gillioz en tant qu’entraîneur de la première équipe. En 1988, Jacky Dubuis quitte la première équipe et Gérard Constantin devient entraîneur-joueur pour le remplacer.L’équipe est finalement reprise par Bernard Goelz en 1989. La première équipe retrouve la troisième ligue après dix ans sans promotion. En 1990, elle termine cinquième en troisième ligue. En 1991, Alphonse Pellet et Pierre-Antoine Pannatier quittent leurs postes au sein de la commission juniors et sont remplacés par Alain Delalay et Marc-André Bétrisey. La première équipe est reléguée en quatrième ligue. Alphone Pellet, qui avait accepté l’intérim en fin de saison, est confirmé dans sa fonction. Pierre-André Hugo quitte son poste de responsable de l’école de football.

1992-1995

En 1992, après sept ans à la présidence, Barthélémy Gillioz passe le relais à Stéphane Bétrisey. La première équipe réintègre la troisième ligue et le club fête ses soixante ans. En 1993, la première équipe se maintient en troisième ligue grâce à un excellent deuxième tour, et Raymond Schwery remplace Alphonse Pellet en tant qu’entraîneur. Bernard Balet, Gérard Baechler et Jean-Charles Studer quittent leurs fonctions au sein du comité. Ils sont remplacés par Joseph Carli et Pascal Vuistiner. La construction d’un couvert de 110 mètres carré, pouvant accueillir cent personnes, est accepté à l’unanimité. En 1994, Guy Luyet prend les rênes de la première équipe, mais elle est reléguée en quatrième ligue. En 1995, la première équipe connaît une saison difficile et évite de justesse la relégation. René Crettenand et René-Claude Gillioz prennent en charge l’équipe. Joseph Carli et Alain Delalay se retirent du comité. Ils sont remplacés par Georges Charvet, René-Michel Mabillard et Marc-Antoine Gillioz. La première équipe connaît une saison très difficile puisqu’elle n’est qu’à deux points du relégué.

1996-1998

En 1996, Marc-André Bétrisey et Pascal Vuistiner quittent le comité, remplacés par Raphaël Schwery et Thierry Piffaretti. René Crettenand devient l’entraîneur principal. En 1998, René-Claude Gillioz succède à Stéphane Bétrisey à la présidence. Quant à la secrétaire, Marie-Christine Morand, elle quitte également le comité. Stephen Tissières la remplace. Olivier Gillioz, l’un des deux entraîneurs de la « deux » remplace René Crettenand comme entraîneur de la première équipe en cours de saison. Aucune équipe de juniors A ni de B n’est inscrite en championnat.

1999-2003

En 1999, René-Claude Gillioz préside le club et renforce les liens avec le FC Yverdon en accueillant le comité du club. En 2000, René Crettenand retrouve son poste d’entraîneur de la première équipe. Raphaël Schwery et Georges Charvet font part de leur décision de se retirer du comité. Ils sont remplacés par Eric Pannatier et Nicolas Amhert. En 2001, la première équipe est promue en troisième ligue et la deuxième en quatrième ligue. Les filles, entraînées par Bernard Mayor, disputent leur première saison en championnat de deuxième ligue féminine. En 2002, la première équipe, sous la direction de René Crettenand, se maintient en troisième ligue grâce à un excellent deuxième tour. L’entraînement des filles est repris par Attilio Bessard. La « deux », est malheureusement reléguée en cinquième ligue, une année après sa promotion, au terme de deux rencontres de barrage perdues. Elle sera finalement repêchée. En 2003, le comité enregistre deux démissions: celle du président et celle de Jean-Noël Bétrisey. Ils sont remplacés par Jean-Claude Bruttin et Stéphane Bitz. Thierry Piffaretti assume la présidence. Marc-Antoine Gillioz est vice-président. La première équipe se maintient en troisième ligue. L’équipe féminine n’est pas reconduite. La « deux », à nouveau reléguée sur le terrain, est encore repêchée sur le tapis vert.

2004-2006

En 2004, sous la présidence de Thierry Piffaretti, deux membres du comité se retirent: Nicolas Amherd et Eric Pannatier. Ils sont remplacés par Nicolas Giudice et Christophe Spahr. La première équipe perd en match de barrage pour la promotion en deuxième ligue. La « deux » est repêchée en quatrième ligue pour la troisième année consécutive. Cette fois, c’est le retrait de Sierre 2 qui lui permet d’éviter la chute en cinquième ligue. En 2005, Jean-Maurice Tamini est élu président. La première équipe est championne de troisième ligue. En 2006, le club fête son 75e anniversaire. La première équipe se maintient en deuxième ligue, et la deuxième équipe en quatrième ligue.

2007

En 2007, Jean-Maurice Tamini continue de présider le club, avec le comité en place. Les deux équipes d’actifs se renforcent par l’intégration de 3 à 4 joueurs issus des juniors A ou de transferts. Onze équipes de juniors s’inscrivent pour la nouvelle saison. Frédéric Studer, un arbitre réputé, rejoint notre club. En revanche, notre cantinier Philippe Métral nous quitte à la fin du premier tour.

2008

Sous la présidence de Jean-Maurice Tamini, Céline Richard-Kalbermatten remplace Stéphane Bitz après six ans de service. La deuxième équipe d’actifs change rapidement d’entraîneur suite à une démission, mais termine malgré tout à la deuxième place du championnat, juste derrière Ardon. La première équipe réalise un excellent premier tour, mais rencontre des difficultés lors du second tour en raison de blessures, du service militaire, des vacances et des suspensions. Le bilan reste positif avec l’intégration de plusieurs juniors. David Mabillard et David Gillioz mettent fin à leur carrière, tandis que Célien Bétrisey revient des M18 de Sion et Mikaël Mudry, Fabien Vuistiner et Stéphane Aymon rejoignent les actifs. La deuxième équipe doit se battre pour une promotion en quatrième ligue. Un livre contenant tous les PV des assemblées générales depuis la fondation en 1931 est confectionné par la COREM à Sierre, sous la direction de Jean-Paul Marguelisch. Cet ouvrage unique est conservé dans les archives du club, et nous remercions chaleureusement la COREM et Jean-Paul Marguelisch pour ce cadeau.

2009

En 2009, Jean-Maurice Tamini reste président. Christophe Spahr, responsable des juniors, est excusé pour cause de maladie. Les juniors A et C réalisent un excellent championnat et frôlent la promotion en premier degré, tandis que les B réussissent à se maintenir en premier degré. Malgré une diminution des effectifs juniors depuis les années 2000, la saison reste globalement positive. Le FC St-Léonard devient champion valaisan de deuxième ligue, mais décide de ne pas accéder à la ligue supérieure pour des raisons administratives, financières, structurelles et sportives. La deuxième équipe manque de peu la promotion en quatrième ligue. Sébastien Roduit, assisté de Raphaël Schmid, remplace Petrella, parti à Savièse après quatre saisons.

2010

En 2010, Jean-Maurice Tamini et Florian Gillioz démissionnent, et sont remplacés par Albert Rossetti à la présidence, Céline Richard comme caissière, et Alexandra Charrex comme secrétaire. La saison est difficile après une précédente euphorique. La première équipe reste en deuxième ligue, permettant d’aguerrir quelques juniors locaux. Philippe Sonzogni et Raphaël Constantin prennent en charge l’équipe. La deuxième équipe n’accède pas à la quatrième ligue malgré un effectif prometteur. Les juniors réalisent un très bon championnat.

2011

Christophe Spahr démissionne le 23 février, nécessitant la recherche immédiate d’un remplaçant. Grâce à la venue d’Alain Quirighetti, le club évolue dans une nouvelle structure qui porte ces fruits. Philippe Sonzogni quitte son poste d’entraîneur de la première équipe, remplacé par Pascal Théodoloz. La première équipe reste en deuxième ligue, tandis que la deuxième équipe accède à la quatrième ligue. Une troisième équipe voit le jour, composée de jeunes souhaitant reprendre du service au sein du club.

2012

Albert Rossetti préside toujours en 2012. La saison 2012-2013 est remarquable avec le maintien de deux équipes juniors au plus haut niveau régional, les A en premier degré et les C1 en Promotions. Les B réalisent un championnat honnête en deuxième degré, obtenant le trophée du fairplay. Les entraînements spécifiques pour les gardiens, dirigés par Christian Fardel, apportent un plus indéniable à toutes nos équipes. La deuxième équipe, sous la direction de MM Rossi et Ragosta, maintient sa position en quatrième ligue. La première équipe, entraînée par Pascal Théodoloz, termine le championnat en huitième position malgré de nombreux blessés. Céline Richard démissionne et est remplacée par Ingrid Oggier.

2013

En 2013, Albert Rossetti continue de présider. La saison 2013-2014 est difficile en termes de gestion des effectifs juniors. Les équipes A et C sont confrontées à des adversaires mieux armés, mais les efforts fournis porteront leurs fruits à moyen terme. Les équipes B, D et E montrent un jeu encourageant. La progression des gardiens, grâce à l’excellent travail des entraîneurs, est notable. La première équipe, entraînée par Pascal Théodoloz, connaît un début de championnat difficile mais se reprend au printemps, terminant de belle manière. La troisième équipe, dirigée par MM Nellen et Favre, finit dans le groupe de tête. Albert Rossetti démissionne, remplacé par Raphaël Debons à la présidence et François-Xavier Crespo.

2014

En 2014, Raphaël Debons est président, assisté par Olivier Charrex par intérim. La troisième équipe décroche une promotion en quatrième ligue, et la première équipe atteint ses objectifs en terminant cinquième. Olivier Charrex est nommé responsable des juniors et Patrick Tissières responsable des événements.

2015

En 2015, Raphaël Debons continue de présider. La troisième équipe se maintient brillamment dans sa catégorie de jeu en battant le FC Châteauneuf le 12 juin. Ingrid Oggier et Patrick Gillioz démissionnent, et Lidia Moreira est nommée caissière.

2016

En 2016, Olivier Charrex est nommé président. Les juniors connaissent des destins variés à cause d’un manque d’effectifs et de blessures. Les actifs parviennent à se maintenir dans leur ligue avec difficulté. Frank Chabbey, Vincent Favre et Pierre-Antoine Pannatier rejoignent le comité.

2017

En 2017, le club compte près de 280 membres. La première équipe traverse une année difficile, mais retrouve sa cohésion sous la conduite d’Ivano et Philippe, sauvant sa place en deuxième ligue. La deuxième équipe, malgré un parcours décevant, voit Fabrice Gaillard remplacé par Frédéric Imstepf et Mickael Mudry. La troisième équipe, engagée dans le groupe du Haut-Valais, ne réussit pas à se maintenir en quatrième ligue. La quatrième équipe réalise un grand chelem en alignant 18 victoires et évoluera en quatrième ligue l’année suivante. Les juniors D1 et C1 terminent premiers de leurs groupes, tandis que les juniors B finissent à un brillant deuxième rang. Patrick Tissières et François-Xavier Crespo démissionnent, remplacés par Fernand Bétrisey et Nicolas Bétrisey.

2019

Olivier Charrex reste président en 2019. La première équipe est reléguée en troisième ligue après une ultime défaite. La pandémie bouleverse les habitudes et isole les familles, rendant les complexes sportifs tristement vides. Les contacts sont proscrits et les footballeurs privés de terrain, soulignant l’importance des activités sociales et sportives simples dont nous avons été privés.

2020

En 2020, l’équipe fanion est reléguée en troisième ligue après 14 années passées à l’étage supérieur. La majorité des joueurs décide de tout mettre en œuvre pour retrouver la deuxième ligue dans les plus brefs délais. La pandémie met fin prématurément à la saison 2019-2020. Cependant, la troisième équipe obtient une promotion en troisième ligue et la première équipe réalise un triplé historique : promotion en deuxième ligue, coupe valaisanne et titre de champion de troisième ligue. Le club fête ses 90 ans, et cet anniversaire est marqué par de nombreux titres et un hommage aux anciens membres.

2021

En 2021, Olivier Charrex reste président. Après les succès de juin 2021, avec la promotion de la première et de la troisième équipe, et une victoire en coupe valaisanne, le club vit sa première saison normale depuis 2019. Le 90ème anniversaire est célébré avec plusieurs événements, dont une conférence en novembre qui accueille 3 invités de marques (Jean-Laurent Bourquin, Gelson Fernandes et Massimo Cosentino) pour un intéressant débat sur le FC Sion et sur le sport en général, un vin chaud convivial en décembre et un tournoi de jass en avril. En mai, le club organise les finales des coupes valaisannes, avec une affluence record. Le club reçoit le mérite sportif léonardin lors de la soirée de clôture du championnat. La première équipe, entraînée par Pierre-Alain Comte, Mikaël Mudry, Benjamin Rudaz et Patrick Gillioz, et la deuxième équipe, entraînée par Baptiste Bétrisey, Guillaume Stäuble et Patrick Tissières, se maintiennent respectivement en deuxième et troisième ligue.

Démissions Frank Chabbey, Pierre-Antoine Pannatier, Nicolas Bétrisey et Paul Perruchoud. Nominations Alessia Vincis,  Philippe Mancini, Carmelo Puglisi, Carmine Cerro et Kilian Cerro.